site de l'OFCE accueil blog

Articles avec le tag ‘Sandrine Levasseur’

Régulation bancaire européenne : quand l’union fait la force

par Céline Antonin, Sandrine Levasseur et Vincent Touzé

A l’heure où l’Amérique s’apprête, sous l’impulsion de son nouveau président Donald Trump, à mettre fin à la régulation bancaire adoptée en 2010 par l’administration Obama[1], l’Europe entame une troisième année d’Union bancaire (Antonin et al., 2017) et se prépare à l’arrivée d’une nouvelle réglementation prudentielle.

Qu’est-ce que l’Union bancaire ? suite…»

Share Button

La loi SRU et les quotas de logements sociaux : 15 ans après, quel bilan ?

par Sandrine Levasseur

Le 13 décembre 2015, la loi sur la solidarité et le renouvellement urbains, dite loi SRU, fête ses 15 ans. Son article le plus connu, l’article 55, est aussi le plus important et le plus ambitieux puisqu’il enjoint les « grandes » communes d’accueillir au moins 20 % de logements sociaux sur leur territoire à l’horizon de 2022. Cet article de loi, plutôt controversé, a fait l’objet de multiples tentatives de détricotage durant les années 2000. Il a finalement été renforcé dans le cadre de la loi ALUR, à la fois dans ses objectifs (les quotas ayant été portés à 25 %  à l’horizon 2025 dans un certain nombre de villes) et dans ses moyens (les communes contrevenantes perdant une partie de leurs prérogatives qui reviennent au préfet). Quinze ans plus tard, quel bilan peut-on tirer de la loi SRU et de ses quotas de logements sociaux ? La Note de l’OFCE (n° 54 du 14 décembre 2015) dresse un bilan mitigé de l’article 55 de la loi SRU. suite…»

Share Button

Pauvreté et exclusion sociale en Europe : où en est-on ?

par Sandrine Levasseur

En mars 2010, l’UE s’est fixée pour objectif à l’horizon 2020 de réduire de 20 millions, par rapport à 2008, le nombre des personnes en dessous du seuil de pauvreté ou en exclusion sociale, soit un objectif de 97,5 millions de personnes « pauvres » pour 2020. Malheureusement, du fait de la crise, cet objectif ne sera pas atteint. Les derniers chiffres disponibles montrent qu’en 2013, l’UE comprenait 122,6 millions de personnes pauvres ou en exclusion sociale. Étonnamment, l’incapacité de l’UE à respecter l’objectif fixé par l’initiative Europe 2020 sera principalement le fait des pays de l’UE-15, soit pour l’essentiel des pays dit « avancés » au regard de leur développement économique[1]. suite…»

Share Button

Rotation des votes au Conseil des gouverneurs de la BCE: plus qu’un symbole ?

par Sandrine Levasseur

L’adoption de l’euro par la Lituanie, le 1er janvier dernier, porte le nombre des membres de la zone euro à dix-neuf, seuil à partir duquel le système de vote au sein du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) doit être modifié. Si ce changement est passé quasiment inaperçu en France, il en va autrement en Allemagne et en Irlande où l’introduction d’une rotation dans les votes décidant de la politique monétaire en zone euro a suscité des craintes, voire des contestations. Ces craintes et contestations sont-elles justifiées ? Nous proposons ici quelques éléments d’analyse et de réflexion. suite…»

Share Button

L’introduction officielle de l’euro en Lituanie : cela ne change vraiment rien ?

Sandrine Levasseur

Le 1er janvier 2015, la Lituanie adoptera officiellement l’euro et deviendra ainsi le 19ème membre de la zone euro. Il s’agit bien d’une adoption officielle car, dans les faits, l’euro est déjà (très) présent en Lituanie. Par exemple, plus de 75 % des prêts aux entreprises et ménages lituaniens sont libellés en euros tandis que 25 % de leurs dépôts bancaires sont constitués d’euros. suite…»

Share Button

Revising the budget in Croatia: yes, but … for whom and why?

By Sandrine Levasseur

Under the excessive deficit procedure that Croatia has been subject to since 28 January 2014, the country’s government has been obliged to revise its projected budget for the forthcoming three years, which is the timeframe that has been set for putting its finances into “good order”, with “good order” being understood to mean a public deficit that does not exceed 3% of GDP. This new budget is being fixed in adverse economic conditions, as the government’s forecast of GDP growth for 2014 has been revised downward from 1.3% to a tiny 0.2%. suite…»

Share Button

Révisions du budget en Croatie : oui, mais … pour qui et pourquoi ?

par Sandrine Levasseur

Dans le cadre de la procédure pour déficit excessif (PDE) à laquelle est soumise la Croatie depuis le 28 janvier 2014, le gouvernement croate a dû réviser son budget prévisionnel pour les trois années à venir puisque c’est le délai qui a été imparti au pays pour remettre ses finances publiques en bon ordre, le « bon ordre » s’entendant comme un déficit public ne dépassant pas les 3 % du PIB. Ce nouveau budget s’inscrit dans une conjoncture économique très défavorable puisque la projection de croissance du PIB par le gouvernement pour 2014 a été révisée de 1,3 % à un tout petit 0,2 %.

suite…»

Share Button

Croatia under the Excessive Deficit Procedure: which measures should be implemented?

By Sandrine Levasseur

How to put public finances on a good track when (almost) all measures regarding spending cuts and tax increases have been already exhausted? Croatia’s government has been seeking to solve this tricky problem since mid-November when an excessive deficit procedure (EDP) was launched against the country. Let us explain what an EDP means: the public deficit of Croatia currently exceeds 3% of GDP; the breach is neither exceptional nor temporary; consequently, the government of Croatia has to curb its public deficit in a lasting way.

On 28 January 2014, the EU Council will propose (1) the time limits within which Croatia must reduce its deficit below 3% of GDP and (2) the average annual amounts of deficit reduction during the period. Yet, (3) the EU council will invite formally the government of Croatia to propose concrete measures towards reducing the deficit-to-GDP ratio below 3%. suite…»

Share Button

Collecte sur Livrets A : ô les beaux jours sont finis …

par Sandrine Levasseur

A chaque annonce de modification du taux de rémunération du Livret A, se pose la question de son impact sur les montants collectés. Répondre à cette question – en fournissant une évaluation quantifiée – n’est pas chose facile car l’impact dépend d’un grand nombre de facteurs dont certains sont difficiles à mesurer (e.g. la « valeur-refuge » que constitue le Livret A) ou difficile à anticiper (e.g la politique plus ou moins agressive menée par les banques pour favoriser leur propre support d’épargne). Pour autant, ces difficultés ne doivent pas nous priver d’une évaluation dont les enjeux sont importants pour le financement du logement social, les banques et les deniers de l’Etat. suite…»

Share Button

Croatia in the European Union: an entry without fanfare

By Céline Antonin and Sandrine Levasseur

On 1 July 2013, ten years after filing its application to join the European Union, Croatia will officially become the 28th member state of the EU and the second member country from former Yugoslavia. Given the country’s size (0.33% of the GDP of the EU-28) and the political consensus on its membership, Croatia’s accession should pass relatively unnoticed. However, there are challenges posed by its entry. Indeed, at a time when the European Union is going through the worst crisis in its history, legitimate questions can be raised about whether Croatia is joining prematurely, particularly as it is experiencing its fifth successive year of recession. The latest OFCE Note (no. 27, 26 June 2013) reviews two of the country’s main weaknesses: first, a lack of competitiveness, and second, a level of corruption that is still far too high to guarantee steady and sustainable growth. suite…»

Share Button
  • FR
  • En