Should we be worried about the slowdown in China?

By Eric Heyer

China’s growth is slowing. This does not really come as a surprise: the slowdown was announced by the Chinese authorities; it can be seen in the national accounts; and it was predicted in all the medium-term scenarios of the major international organizations. It corresponds to a new phase in China’s economic and social development, towards growth that the authorities want to be more « qualitative, inclusive and innovative ».

However, many analysts and experts believe that the Chinese economy has slowed down more than is reflected in the country’s national accounts. According to a survey conducted in 2015 by Bank of America Merrill Lynch, 75% of investors are convinced that the real growth rate of the Chinese economy was less than 6% in the second quarter of 2015 on an annualized basis. For some, the overestimation of growth is due to an underestimation of inflation, particularly in the service sector. For others, China’s GDP growth rate needs to be correlated with the rate for electricity generation and be in line with freight by road, rail, sea or air. However, all these values have experienced ​​a significant decline since the start of 2014, and the stable relationship between GDP and these elements tends to indicate lower annual growth for the Chinese economy, of around 2% in early 2015 according to Artus, which is more in line with the observed fall in imports. This steeper slowdown would have a violent impact on the global economy, endangering the shoots of recovery in the developed economies. Lire la suite de « Should we be worried about the slowdown in China? »

Share Button

The misfortunes of virtue*

By Christophe Blot

* This text summarizes the outlook produced by the Department of Analysis and Forecasting for the euro zone economy in 2012-2013, which is available in French on the OFCE web site

The euro zone is still in crisis: an economic crisis, a social crisis and a fiscal crisis. The 0.3% decline in GDP in the fourth quarter of 2011 is a reminder that the recovery that began after the great drop of 2008-2009 is fragile and that the euro zone has taken the first step into recession, which will be confirmed in early 2012. Lire la suite de « The misfortunes of virtue* »

Share Button

Europe’s banks: leaving the zone of turbulence?

By Vincent Touzé

The 2008 crisis almost endangered the entire global financial system. Thanks to support from governments and central banks, the banking sector has recovered and once again appears to be solid financially. In the aftermath of the crisis, the public finances of the Southern euro zone countries – Portugal, Italy, Spain and Greece – and Ireland (the “PIIGS”) have, in turn, been severely weakened. Lire la suite de « Europe’s banks: leaving the zone of turbulence? »

Share Button

Banques européennes : vers une sortie de la zone de turbulences ?

par Vincent Touzé

La crise de 2008 a failli mettre en péril le système financier mondial. Grâce au soutien des gouvernements et des banques centrales, le secteur bancaire s’est rétabli et affiche de nouveau une apparente solidité financière. Contrecoup de la crise, les finances publiques des pays du Sud de la zone euro – Portugal, Italie, Espagne et Grèce – et de l’Irlande (PSZEI) sont, à leur tour, lourdement fragilisées. La Grèce a été contrainte à la cessation de paiement et un risque de défaut pèse toujours sur les autres. Depuis début 2011, les engagements bancaires dans ces économies sont devenus une source importante d’inquiétude pour les marchés financiers. Malgré de bons stress-tests, cette crainte s’est intensifiée en août 2011. Les banques européennes sont alors entrées dans une nouvelle phase de tourmente et la banque centrale européenne a été contrainte de leurs prêter plus de 1000 milliards d’euros pendant 3 ans au taux de 1% afin d’éviter un credit crunch majeur. Lire la suite de « Banques européennes : vers une sortie de la zone de turbulences ? »

Share Button

Le nouveau traité européen, l’euro et la souveraineté

par Christophe Blot

Le 2 mars 2012, 25 pays de l’Union économique et monétaire (UEM) ont adopté un nouveau traité prévoyant de renforcer la discipline budgétaire. A peine fut-il adopté[1], ce traité a fait l’objet de contestation, François Hollande ayant annoncé qu’il souhaitait le renégocier s’il était élu afin de mettre en avant la nécessité de se préoccuper de la croissance. Il ne fait aucun doute qu’un tel retour sur un traité âprement négocié serait mal perçu par un certain nombre de nos partenaires européens. Pour autant, la question du bien-fondé d’un renforcement de la discipline budgétaire en période de crise mérite d’être posée. Lire la suite de « Le nouveau traité européen, l’euro et la souveraineté »

Share Button

Qui sème la restriction récolte la récession

par le Département Analyse et Prévisions, sous la direction de X. Timbeau

Ce texte résume la note de l’OFCE n°16 donnant les perspectives de l’économie mondiale 2012-2013.

Le paroxysme de la crise des dettes souveraines est passé. La dette publique grecque est restructurée et diminuera, au prix d’un défaut, de 160 à 120 % du PIB. Cette restructuration autorise le déblocage du soutien financier de la troïka à la Grèce et résout pour l’instant le problème de financement du renouvellement de la dette publique grecque. La contagion qui avait frappé la plupart des pays de la zone euro, et qui s’était traduite par une hausse des taux souverains, est interrompue. La détente est sensible par rapport au début de l’année 2012 et le risque d’un éclatement de la zone euro est largement réduit, du moins dans le court terme. Pour autant le processus de transformation de la Grande Récession, amorcée en 2008, en très Grande Récession n’est pas interrompu par le soulagement temporaire apporté à la crise grecque. Lire la suite de « Qui sème la restriction récolte la récession »

Share Button

Should the Stability and Growth Pact be strengthened?

By Jérôme Creel, Paul Hubert and Francesco Saraceno
The European fiscal crisis and the ensuing need to reduce the levels of public debt accelerated the adoption of a series of reforms of European fiscal rules in late 2011. Two rules were introduced to strengthen the Stability and Growth Pact (SGP). Given that many Member States in the euro zone have structural deficits and public debts that exceed the thresholds under consideration, it seemed worthwhile to assess the macroeconomic implications of compliance with these fiscal rules by four countries, including France. Lire la suite de « Should the Stability and Growth Pact be strengthened? »

Share Button

La rigueur ne suffit pas

par André Grjebine et Francesco Saraceno

[Article paru dans Le Monde le 19/1/2012]

On peut bien entendu s’interroger sur la légitimité de la place acquise par les agences de notation dans l’économie internationale. Mais, tant qu’à faire, si on doit prendre en compte leur message, autant se déterminer par rapport à ce qu’elles disent vraiment et non par rapport à l’orthodoxie économique qu’on leur prête, parfois à tort. La puissance de celle-ci est pourtant si grande que bien des commentateurs continuent à discourir sur la décision de Standard & Poor’s (S&P) de dégrader la note de la France et d’autres pays européens en l’attribuant à une politique de rigueur qui aurait été jugée insuffisante.
Lire la suite de « La rigueur ne suffit pas »

Share Button

Durée du travail et performance économique : quels enseignements peut-on tirer du rapport Coe-Rexecode ?

Par Eric Heyer et Mathieu Plane

Travaille-t-on moins en France qu’ailleurs en Europe ? La France est-elle le seul pays à avoir réduit son temps de travail au cours de la dernière décennie ? Les 35 heures ont-elles réellement « plombé » l’économie française ? Le rapport publié le 11 janvier par l’Institut Coe-Rexecode fournit quelques éléments de réponses à ces questions. Lire la suite de « Durée du travail et performance économique : quels enseignements peut-on tirer du rapport Coe-Rexecode ? »

Share Button

De Trichet à Draghi : bilan et perspectives

par Christophe Blot et Eric Heyer

Au cours des huit années passées à la tête de la BCE, nous avons connu deux J-C. Trichet (JCT), l’un dogmatique, l’autre pragmatique. Quel sera le visage de son successeur l’Italien Mario Draghi, confronté dès son entrée en fonction à une crise sans précédent de la zone euro ? Lire la suite de « De Trichet à Draghi : bilan et perspectives »

Share Button