PLF 2018 : fin d’une procédure, début d’une nouvelle ?

par Raul Sampognaro

Le 22 novembre, la Commission européenne a publié son avis concernant le Projet de Loi de Finances (PLF) 2018. Le PLF 2018 devrait permettre de maintenir le déficit en dessous de la barre de 3 % pour la deuxième année consécutive (2,9 % prévu par les services de la Commission en 2017 et 2018). Dans ce contexte, la procédure de déficit excessif (PDE) ouverte au lendemain de la crise financière devrait être clôturée courant 2018.

Le PLF 2018 étant celui qui assure le passage du volet correctif au volet préventif du Pacte de stabilité et de croissance a un statut ambigu avec les règles de la gouvernance européenne. Il est conforme avec les règles de la PDE, car il assure le maintien sous les 3 % mais il risque de dévier significativement par rapport aux règles du volet préventif. Continue reading “PLF 2018 : fin d’une procédure, début d’une nouvelle ?”

Share Button

Revisions of the growth potential: the impact on deficits

By Hervé Péléraux

Public finances – battered by the Great Recession

At the end of the Great Recession of 2008/09, the fiscal problem that governments had to face was seemingly simple, as was the solution put forward. The operation of the automatic stabilizers and the stimulus packages put in place to counter the 2008/09 recession sharply increased the public deficits. This situation, which was dictated by urgency, was acceptable in the short term, but not in the longer term. Logically this would lead to an adjustment in the public accounts to reduce the deficits and halt the growth of the debt. Fiscal discipline at a forced pace under the baton of the European Commission was therefore the economic policy instrument adopted by almost all the euro zone countries. Continue reading “Revisions of the growth potential: the impact on deficits”

Share Button