Une élection allemande placée sous le signe de la transition écologique

par Céline Antonin

Alors que l’économie allemande a mieux résisté que celle des pays européens voisins en 2020, avec une baisse du PIB de « seulement » de 4,9% − contre 6,4 % en zone euro et 7,9 % en France −, elle semble repartir moins fort. Au deuxième trimestre 2021, l’Allemagne affiche toujours un PIB inférieur de 3,3 % à son niveau d’avant-crise, un chiffre quasi-identique à celui de son voisin français (-3,2 %).

Lire la suite de « Une élection allemande placée sous le signe de la transition écologique »
Share Button

Perspectives de rentrée pour l’économie française 2021-2022 : la vague de la reprise

Par Mathieu Plane, Bruno Ducoudré, Pierre Madec, Hervé Péléraux et Raul Sampognaro, sous la direction de Eric Heyer et Xavier Timbeau [1]

L’économie française a connu l’année dernière un choc récessif sans précédent depuis l’après-guerre, enregistrant une perte d’activité de 8 points de PIB. Marqué par le calendrier des mesures prophylactiques depuis le début de la crise sanitaire, le PIB a connu des chutes et des rebonds de grande ampleur, notamment pendant le premier confinement et la période post-confinement du printemps-été 2020. Depuis le troisième trimestre 2020, l’économie fonctionne en sous-régime, avec des pertes particulièrement marquées dans certains secteurs (hôtellerie-restauration, services et fabrication de matériels de transports, services aux ménages), et oscille, depuis un an, à un niveau de PIB trimestriel compris entre – 4 % et – 3 %, par rapport à la période pré-Covid.  C’est bien supérieur aux -18 % du deuxième trimestre 2020, et même aux -6 % du premier trimestre 2020, qui pourtant ne comportaient que 15 jours de confinement. Cette chute de l’activité au premier semestre 2020 a été bien plus marquée que celle de la moyenne de la zone euro et a impacté très négativement l’année 2020. Ainsi, 50 % des pertes accumulées depuis un an et demi ont été réalisées lors du premier confinement qui aura duré 8 semaines.  

Lire la suite de « Perspectives de rentrée pour l’économie française 2021-2022 : la vague de la reprise »
Share Button

Le niveau du PIB est plus important que son taux de croissance

par Éric Heyer

Le 27 janvier 2021, auditionné par la Commission des finances du Sénat, le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a indiqué que le scénario d’une croissance à 6 % en 2021, hypothèse retenue pour le budget 2021, « n’est plus le plus probable » et qu’« il s’éloigne à mesure que la situation sanitaire reste préoccupante ».

Si envisager une révision à la baisse de la croissance constitue une mauvaise nouvelle en soi, il convient toutefois de la relativiser.

Lire la suite de « Le niveau du PIB est plus important que son taux de croissance »
Share Button

Des pertes d’activité durables jusqu’à 2022 selon le panel de l’OFCN

par Pierre Madec et Hervé Péléraux

L’Observatoire Français des Comptes Nationaux (OFCN)[1], dont la session 2020 s’est déroulée le 26 novembre dernier, s’est tenue cette année dans un contexte conjoncturel inédit, celui de la crise de la Covid-19, et a fait l’objet d’une analyse détaillée[2]. Marquée par la mise en place d’un confinement strict au printemps, puis d’un allègement des restrictions à l’été avant l’apparition d’une deuxième vague épidémique à l’automne qui a incité les autorités à durcir à nouveau les limitations (notamment de déplacement) au quatrième trimestre, l’activité durant l’année 2020 a été extrêmement heurtée.

Lire la suite de « Des pertes d’activité durables jusqu’à 2022 selon le panel de l’OFCN »
Share Button

Chine : la course en tête…

par Catherine Mathieu

Le 23 janvier 2020, le gouvernement chinois décidait de confiner la ville de Wuhan (11 millions d’habitants), où était apparu le premier foyer du coronavirus. Afin d’endiguer la progression de l’épidémie, des mesures de restriction drastique des déplacements étaient mises en place dans la foulée, d’abord dans la province de Hubei puis au-delà (confinement des villes de la province de Hubei, interdiction des déplacements interurbains, prolongation de la fermeture des usines à la fin des vacances du nouvel an chinois, fermeture des frontières extérieures puis quarantaine stricte pour les Chinois rentrant de l’étranger).

Lire la suite de « Chine : la course en tête… »
Share Button

Premier entré, premier sorti : le retour de la croissance en Chine au deuxième trimestre

Catherine Mathieu

Le 16 juillet, l’Institut statistique chinois (NBS) a publié la première estimation de la croissance du PIB chinois au deuxième trimestre 2020 : celui-ci est en hausse de 11,5 % par rapport au trimestre précédent, après -10 % au premier trimestre. La Chine, premier pays à avoir été frappé par le Coronavirus, avait mis en place des mesures de confinement d’une partie de sa population et de fermeture des commerces et des usines à partir de la fin janvier. Les indicateurs conjoncturels suggéraient un redémarrage progressif de l’activité à partir de la fin février et le retour à une croissance positive du PIB dès le deuxième trimestre. L’inconnue résidait dans l’ampleur de ce rebond, qui s’avère rapide.

Lire la suite de « Premier entré, premier sorti : le retour de la croissance en Chine au deuxième trimestre »
Share Button

Quel impact du confinement et de son intensité sur la croissance ?

Sabine Le Bayon et Hervé Péléraux [1]

Depuis la prise de conscience fin février dernier de la diffusion de l’épidémie de coronavirus hors de Chine, foyer initial de la pandémie, et la mise en place courant mars de politiques de confinement des populations dans le monde, le paradigme conjoncturel a radicalement changé avec des PIB attendus en forte baisse durant l’année 2020. Concernant le premier trimestre 2020, pour lequel une première estimation des comptes nationaux est disponible, et même si des révisions plus importantes que d’habitude sont à attendre, la croissance de l’activité économique paraît pouvoir être rapprochée des mesures de restriction de l’activité prises au cours de la même période.

Lire la suite de « Quel impact du confinement et de son intensité sur la croissance ? »
Share Button

Suède et Covid-19 : l’absence de confinement ne permet pas d’éviter la récession

Par Magali Dauvin et Raul Sampognaro, DAP OFCE

Depuis l’arrivée de l’épidémie de Covid-19 sur le vieux continent, les différents pays ont mis en œuvre des mesures fortes pour limiter les foyers de contamination. L’Italie, l’Espagne, la France et le Royaume-Uni plus tard se sont distingués par des mesures particulièrement fortes, incluant notamment le confinement de la population ne travaillant pas dans des secteurs essentiels. A contrario, la Suède s’est distinguée par l’absence de confinement. Si les événements avec du public ont été bannis, comme dans le reste des grands pays européens, aucune décision de fermeture administrative de commerces n’a été décidée ni de contrainte légale sur les déplacements domestiques[1].

Lire la suite de « Suède et Covid-19 : l’absence de confinement ne permet pas d’éviter la récession »
Share Button

Effets contrastés des mesures de confinement au mois d’avril

Magali Dauvin et Paul Malliet

Dans les différents Policy Brief qui ont été publiés par l’OFCE depuis le déclenchement de la Covid-19[1], nous avons fait le choix méthodologique de fonder notre analyse à partir des tables input-output de la base de données entrées-sorties WIOD[2] publiée en 2016. Cette dernière permet de pouvoir évaluer l’impact sur la valeur ajoutée au niveau sectoriel (nomenclature NACE à 17 produits) du choc mondial de confinement que plusieurs observateurs ont qualifié The Great Lockdown.

Lire la suite de « Effets contrastés des mesures de confinement au mois d’avril »
Share Button

Observe-t-on une amélioration de la production industrielle en mai ? Une réponse à partir de l’analyse de la consommation d’électricité

par Eric Heyer

En indiquant une chute de plus de 21 %, les chiffres de la production dans l’industrie manufacturière pour le mois d’avril, publiés par l’INSEE le 10 juin, ont douché l’espoir entretenu par les enquêtes de la Banque de France d’un effondrement de moindre ampleur par rapport au mois de mars.

Lire la suite de « Observe-t-on une amélioration de la production industrielle en mai ? Une réponse à partir de l’analyse de la consommation d’électricité »
Share Button